UN POINT SUR LE MILLESIME 2012



COMME EN 2010
Alors que la température de ce jour va à nouveau flirter avec les 35°C, les données météorologiques de ces derniers mois font clairement apparaitre que le printemps et le début de l’été 2012 se situent dans la moyenne des trois dernières années, et ressemblent assez fortement à ceux de l’année 2010. La vallée du Rhône méridionale bénéficie donc de conditions météorologiques que l’on peut qualifier d’ « exceptionnelles » eut égard au reste de la France qui souffre d’un manque de chaleur et de trop de pluies.
PLUIES
Sur la période de référence (début avril – fin juillet), les températures moyennes s’établissent à 13°C pour les minimales et à 24.7 °C pour les maximales. Sur les deux derniers mois il n’est aussi tombé que 52 mm d’eau sur l’appellation Châteauneuf-du-Pape, ce qui rapproche l’année 2012 de l’année 2010. Pareillement pour l’insolation qui s’établit à 1150 heures sur les quatre derniers mois.

ETAT SANITAIRE ET RENDEMENT
Dans le vignoble cela se traduit par un état sanitaire parfait, une pression faible voire nulle en maladies cryptogamiques. Les grappes sont lâches et aérées, la véraison atteint les 80 % sur les syrah et a bien commencé sur les autres cépages. Au niveau des rendements, ils semblent se situer aux alentours des 32/33 hl par hectare, légèrement en dessous du maximum fixé par le cahier des charges de l’appellation (35 hl/ha). Ils demeurent donc parmi les plus faibles de France pour la catégorie des vins tranquilles.